À quelle fréquence doit-on se faire masser ?



Je répondrais à cette question par une autre... quel est votre besoin?


Pour travailler sur une blessure, un spasme musculaire, une tension ou autres problématiques musculo-squelettiques qui est en phase chronique ou aigüe. La réponse varie selon l’état dans lequel votre corps se trouvait au début du massage versus après votre séance.


Nous observons qu’il est plus facile de travailler les zones problématiques de façon rapprochée en commençant, puisque le corps garde au niveau de la musculature une certaine mémoire du travail accomplit. Ceci nous facilite le relâchement des fibres musculaires plus superficielles à la séance suivante et nous pouvons atteindre les couches plus profondes ou la problématique peut se loger. Nous vous conseillerons alors, de revenir nous voir généralement une semaine plus tard. Nous aimons travailler de façon rapprochée pour environ 3 séances avant de commencer à les espacer. Naturellement, le tout est réévalué lors de chaque visite et c’est la collaboration de votre musculature qui nous dicte les recommendations que nous allons vous faire.


De plus, lorsque votre thérapeute vous suggère des étirements et/ou des exercices à faire entre vos traitements, ceux-ci donnés dans le but d’améliorer votre condition et de réduire le nombre de séances nécessaires afin que vous retrouvez l’équilibre musculaire original. L’assuidité et la persévérance sont la clé du succès.


Si votre besoin est pour la gestion du stress et de l’anxiété, de prendre une pause du quotidien avec un massage est tout à fait approprier. De nombreuses études (1,2) ont démontrés l’efficacité de la massothérapie dans ces cas particuliers. C’est alors à vous de juger la fréquence qui vous sera bénéfique. Lors de période de stress intense, il se pourrait que vous visitiez votre massothérapeute plus souvent pour retrouver un calme et de vous permettre une pause sur l’effervescence vécue. La capacité à gérer le stress est propre à chacun, il est donc difficile pour votre thérapeute de se prononcer pour vous sur la fréquence idéale dans ce cas-ci.


Sachez que de recevoir un massage sur une base régulière, que ça soit aux semaines, aux mois ou aux saisons, permet au corps d’atteindre un équilibre musculaire confortable et évite les sensations extrêmes de douleurs, de raideurs et de tensions. Par sa grande capacité d’adaptation, le corps s’habitura à la fréquence que vous aurez choisi avec le temps.


Et puis, qu’elle est votre fréquence de massage?



Marie-Joelle Roy

Massothérapeute



Sources:


[1] Karagozoglu, S. et Kahvem E. (2013). Effects of back massage on chemotherapy-related fatigue and anxiety: Supportive care and therapeutic touch in cancer nursing. Applied Nursing Research, 26:210-217.


[2] Goodfellow, L. M. (2003). The effects of therapeutic back massage on psychophysiologic variables and immune function in spouses of patients with cancer. Nursing

Article du moment
Publications récentes