© 2013 Centre Rozo

260 de la Seigneurie Ouest, Blainville, Québec, J7C 5A1

dernière mise-à-jour : 11 octobre 2019

  • Facebook Classic

Chaud ou froid ? Guide pour y voir plus clair

 

Quand utiliser la cryothérapie et la thermothérapie ?

 

Cela dépend de plusieurs facteurs, les principaux étant le type de blessure/ douleur et depuis combien de temps est-elle présente ? 

 

Le froid : Cryothérapie

La cryothérapie est l’utilisation de "Ice packs", de pois surgelés, de sacs glacés malléables ou de verres de styromousse glacé. La chaleur des tissus se dissipe au contact du froid et permet de diminuer l’inflammation, l’enflure, la douleur, de créer une analgésie locale et de favoriser la guérison tissulaire.

 

À retenir : Le froid excelle contre les blessures fraîches.

 

Comment procéder :

Mettez votre glace dans un linge humide qui lui favorise les échanges de température et limite les risques de brûlure par le froid sur la peau et appliquer le tout sur la zone douloureuse. Une application de 15 minutes (ne devrait pas dépasser 20 minutes) peut être appliqué à toutes les heures ou quand les symptômes réapparaissent.

 

Pour quel type de blessure ?

Les entorses, les tendinites, les bursites et autres trucs en « ite », les élongations et claquages musculaires, les maux de tête.

 

Dans tous les cas, ne pas hésiter à surélever le membre atteint pour un effet drainant naturel. Attention de ne pas appliquer de froid sur une peau lésée (plaie, fracture ouverte…). En cas de problème circulatoire sévère (diabète mal géré, maladie de Raynaud), évitez d’appliquer sur une crampe ou une contracture (privilégiez des étirements doux, massage ou chaleur diffuse).

 

Si la douleur persiste après plusieurs jours, consultez un médecin.

 

 

Le chaud : Thermothérapie

 

La thermothérapie est quant à elle, l’utilisation de la chaleur par un bain chaud, une compresse ou une bouillotte, un sac magique ou un coussin chauffant.

 

Celle-ci augmente la circulation sanguine où elle est appliquée, la profondeur est limitée d’un à deux centimètres, elle augmente aussi l’amplitude de mouvement (souplesse) et réduit les douleurs.

 

Pour quel type de blessure ?

Adaptée pour les blessures sportives un fois que l’œdème s’est résorbé (entre 48 et 72 heures). En complémentarité au massage lorsque nous travaillons sur vos tensions musculaires, la chaleur nous aide dans le travail à continuer la détente amorcée, vous pouvez l’appliquer 3 à 5 fois par jour.

 

Quand utiliser la combinaison froid et chaud ?

Une combinaison de froid et de chaud peut être possible lorsque l’inflammation refuse de se résorber ou que le processus inflammatoire le nécessite. Il suffit d’alterner l’application du chaud et du froid, ce qui crée un « pompage » sanguin qui maximise la résorption liquidienne. À appliquer après 72 heures de la blessure et qu’il y a peu de résultats sur l’œdème. Comment faire? Utilisez deux bassines permettant de submerger la région visée, une contenant égales quantité d’eau et de glace, l’autre contenant ce même volume à la température d’un bain très chaud. Vous commencez par le chaud durant 5 à 7 minutes avant de plonger rapidement dans la bassine froide pendant 3 minutes. Ces temps doivent être respectés jusqu’à l'atteinte un temps d’application total de 30 minutes.

 

N’oubliez pas de garder une serviette à proximité !

Please reload

Article du moment

Chaud ou froid ? Guide pour y voir plus clair

October 13, 2019

1/6
Please reload

Publications récentes
Please reload

Recherche par mot clé
Please reload

Suivez-nous sur
  • Facebook Classic
  • Google Classic