Détoxification naturelle et en douceur… étape par étape


Avec le printemps qui arrive l’envie nous prend de faire un grand ménage souvent de la maison, mais peut-être avez-vous déjà entendu parler de détoxification?


Effectivement, le printemps est un moment favorable pour entreprendre cette démarche. Il est important de le faire en fonction de votre état de santé globale et par étape. Je vous propose donc quelques questions, réflexions et étapes d’une détoxification en douceur.


ATTENTION : La détoxification est contre-indiquée aux femmes enceintes et/ou qui allaite


1- Prendre conscience de notre niveau d’énergie physique et mental


Faire une détoxification demande de l’énergie à votre corps. Donc oui, nous pouvons augmenter notre vitalité après une détoxification, mais pas nécessairement si vous êtes à plat. Si tel est le cas, je vous suggère néanmoins de débuter cette démanche est adoptant de saines habitudes en commençant pour une alimentation saine et variée, un sommeil régulier en vous couchant plus tôt par exemple. Une infusion d’ortie pourrait être également bénéfice pour sa haute teneur en vitamines et minéraux.


Vous pourriez également consulter une naturopathe pour également intégrer la gestion du stress, l’activité physique ainsi que de éléments plus spécifiques à votre condition.


2- Quand le transit va tout va


Eh oui, côté élimination comment cela se passe ? Car même si nous voulons faire un nettoyage de notre organisme, si nous ne sommes pas en mesure de « sortir les déchets », ils seront réabsorbés par l’intestins. Il est donc primordial d’éviter toute constipation.


Si votre transit n’est pas régulier, je vous invite à bien vous hydrater dans un premier temps, puis à manger des aliments riches en fibres tels que : les légumineuses, les fruits et légumes, les graines de lin, graines de chia, les noix, les céréales complètes et au besoin de consommer du psyllium (céréales All bran buds de Kellogg par exemple).


3- Adapter notre alimentation

Cela de sert à rien de prendre des plantes détoxifiantes si nous mangeons un grand nombre d’aliments amenant peu de valeurs nutritives et/ou engorgeant le système digestif.


Dans un premier temps, limiter les aliments riches en sodium, en sucre, en caféine, l’alcool, en gras ou transformés peut déjà entrainer des réactions détox dans votre corps.


Je vous invite également à augmenter les aliments suivants :

  • les légumes (en particulier les verts, hello chlorophylle);

  • les bons gras (avocat, poissons, noix et graines);

  • les protéines végétales;

  • les aliments riches en probiotiques (kombucha, miso, tempeh, kimchi, choucroute par exemple)


4- On bouge


La peau est le plus grand organe du corps et elle est également l’un de nos émonctoires (peau, reins, foie, poumons, intestin). Lors de l’activité physique, la transpiration permet d’éliminer via la peau un certains notre de déchets tout comme par la respiration.


En bonus, la contraction musculaire liées à vos mouvements entrainera un plus grand mouvement de la lymphe et pourra diminuer la rétention d’eau.


5- Stimuler les émonctoires


Généralement se sont le foie et les reins qui sont plus stimulés. Tout ce qui a été dit plus haut vient déjà amorcer cette démarche, mais on pourrait vouloir travailler plus spécifiquement le foie ou les reins par exemple selon les besoins.


Si vous avez plus de rétention d’eau (œdème), vous pourriez intégrer plus de persil, de pissenlit (exemple mélange printanier en salade) qui ont tous deux des propriétés diurétiques. D’ailleurs le mélange Bye Bye cellulite de Gaya a été créer dans cet optique.


Pour travailler plus spécifiquement le foie (par exemple lors de débalancement hormonal ou après une période plus difficile pour le foie, vous pourriez intégrer plus de légumes amers tels que : les endives, le fenouil, le racchidio, les rapinis ou opter pour notre tisane Gaya La ménagère.


6- Drainage lymphatique manuel


Il s’agit d’une technique de massage spécifique visant à augmenter la circulation de la lymphe. À l’opposé du sang, la lymphe se déplace lentement dans notre corps. Le surpoids, le manque d’activité physique, avoir combattu plusieurs virus entre autres, entrainent une difficulté de mouvement. En fait, le réseau lymphatique est le système d’égouts du système sanguin. C’est à travers ce dernier, que les globules blancs se déplacés pour lutter contre les agents pathogènes. Si vous voulez en savoir plus sur le drainage lymphatique manuel, je vous invite à lire ce billet écrit pour l’association professionnelle de massothérapie (RMPQ) ici.


Avant d’entreprendre une cure en combinant pleins de produits promettant des solutions miracles, gardons en tête que votre corps est en mesure de trouver son équilibre et que par l’adoption de saines habitudes de vie, il est possible d’augmenter son niveau d’énergie, de diminuer l’inflammation, de voir


Si vous avez besoin d’être accompagné dans votre démarche, la naturopathie peut vous guider dans cette transition à votre rythme et selon vos objectifs.



Sophie Roy

Naturopathe

Article du moment
Publications récentes